•   

    Accours dans ton riche appareil,
    Embrase le coteau vermeil
    Que la vigne pare et festonne.
     

    Père, tu rempliras la tonne
    Qui nous verse le doux sommeil ;
    Sois le bienvenu, rouge Automne,
    Accours dans ton riche appareil.
     

    Déjà la Nymphe qui s’étonne,
    Blanche de la nuque 
    à lorteil,
    Rit aux chants ivres de soleil
    Que le gai vendangeur entonne.
    Sois le bienvenu, rouge Automne.
     

     

     

    Théodore de Banville 


    8 commentaires
  •  

    Pour mon Amie Monique. 

      

     

     Bon Anniversaire !!!! 


    13 commentaires
  •  

     

    C'est Pâques  

    Une journée très spéciale !
    C'est avec spontan
    éité  

    Que ces vœux très sincères
    viennent gaiement s'ajouter
    aux multiples joies qui viendront
    émerveiller cette journée
    et r
    épandre avec précision
    tous les bienfaits anticip
    és. 

    Joyeuses Pâques.. 

     

    .*Josse*. 

     


    22 commentaires
  •  

     

    MAMIE 

    "Ma chère Mamie, 


    Je n'ai pas eu l'occasion de te dire tout le bien que je pense de toi.

    Tu es partie si vite ! 

    Souvent nous avons parlé de petites choses, 

    Et nos conversations portent sur notre quotidien. 

    J'aimais la simplicité de nos échanges car derrière ces phrases anodines, 

    Il y avait une vraie et profonde tendresse. 

    Je voulais donc te remercier pour cela, 

    Pour ce don d'amour que tu me faisais  jour après jour, 

    Et rien demander en retour. 

    Je t'embrasse tendrement, là ou tu es. 

    Toi la meilleure des Mamies." 

    ....A toutes les Mamies..Bonne Fête.. 

     

     

     


    17 commentaires
  •  

    Tu étais ma meilleur amie

    TU ETAIS MA MEILLEUR AMIE 

    Tu étais ma meilleur amie

    Tu étais ma meilleure amie,

    Amie tu es partie.

    Tu étais comme ma sœur,

    Mais tu avais trop de rancœur.

    Tu disais que je tavais trahi,

    Mais tu étais toute ma vie.

    On cest quittée sans cri,

    Mais avec des écrits.

    Tu étais mon amie de valeur,

    Tu avais une grande place dans mon cœur.

    Nous étions si soudées,

    Personne naurait pu nous séparer.

    Si ! Une âme en peine,

    Qui nen valait pas la peine.

    Pour qui jai eu pitié,

    Et ma laissé tomber.

    Toi tu ne mas pas cru,

    Et je tai perdu.

    Tu as douté de moi,

    Tu mas laissé en désarroi.

    Tu as encore trop dhostilité,

    Pour pouvoir me pardonner.

    Tu mas dit que notre amitié était terminée,

    Ma vie alors sest brisée.

    Toi qui disais que notre complicité était nuit et jour,

    Elle rimait avec toujours.

    Je nai plus la force de combattre,

    Ma tristesse maccable.

    On s’était promis la vie à la mort,

    Tu es partie et tu as eu tord.

    Pour tourner la page,

    Il faudrait que tu naies plus la rage.

    Saches que si un jour tu as besoin,

    Je ne serai pas très loin.

    Mais te connaissant,

     

    Tu préféreras faire sans.

    Tu étais ma meilleur amie


    41 commentaires